+242 06 695 92 57 infofongwama@gmail.com
 Source

L’ #UNICEF invite les jeunes entreprises de technologie qui mettent au point des solutions aux problèmes qui affectent les enfants les plus vulnérables du monde à solliciter une aide auprès du Fonds pour l’innovation qu’il a récemment lancé.

« L’objet du Fonds de l’UNICEF pour l’innovation est d’investir dans des technologies s’appuyant sur des logiciels libres à destination des enfants », a dit Christopher Fabian, co-responsable d’UNICEF Innovation. « Nous chercherons à identifier les possibilités émanant de pays du monde entier, y compris ceux où l’on observe peu d’investissements de capitaux dans de toutes nouvelles entreprises de technologie. Nous espérons identifier des communautés de chercheurs et les aider à développer des solutions simples aux problèmes les plus urgents pour les enfants. »

Pour pouvoir postuler à ce financement, ces jeunes entreprises doivent présenter des projets axés sur des logiciels libres et un prototype en état de fonctionnement. Ces projets peuvent concerner le développement d’une technologie nouvelle ou bien, si celle-ci existe déjà, porter sur son extension ou son amélioration.

Le Fonds de l’UNICEF pour l’innovation, qui a jusqu’à présent réuni 9 millions de dollars des É.-U., offre aux innovateurs des pays en développement un dispositif de financement commun pour leur permettre de faire passer leurs projets déjà testés à l’étape suivante. Le fonds axe ses investissements dans les trois domaines suivants :

• Produits pour les jeunes âgés de moins de vingt-cinq ans visant à répondre à tout un éventail de besoins, l’enseignement et la participation des jeunes par exemple ;

• Informations en temps réel facilitant les prises de décisions ; et

• Infrastructures permettant d’accroître l’accès aux services et aux informations, notamment en ce qui concerne la connectivité, l’énergie, le financement, les capteurs et les transports.
« Le moment est venu d’investir dans ces trois domaines en raison de la rapidité du changement des technologies comme les chaînes de bloc (blockchain), l’impression en 3D, les portables et les capteurs, l’intelligence artificielle et les énergies renouvelables », a dit Christopher Fabian.
Les demandes seront examinées en fonction d’un certain nombre de critères portant, notamment, sur le dynamisme de l’équipe, la pertinence du projet vis-à-vis des enfants et la possibilité d’une éventuelle valeur, pour l’avenir, des droits de propriété intellectuelle du logiciel libre en cours de création.
UNICEF Innovation a précédemment investi dans des solutions technologiques comme RapidSMS, RapidPro et U-Report, qui comptent aujourd’hui des millions d’utilisateurs.
Les dossiers de manifestation d’intérêt doivent être reçus au plus tard le 26 février 2016.

Plus d’informations ici.

%d blogueurs aiment cette page :