+242 06 695 92 57 infofongwama@gmail.com

Trois jeunes Congolais passionnés du numérique ont développé l’application Niochi qui veut stimuler et encourager l’utilisation des Smartphones et les nombreux services offerts par les sociétés de téléphonie de la place.

Conçu par Prince Youlou, Ricken Bazolo et Hyllarion Loulendo, respectivement développeur web designer, développeur Java et community manager, l’application Niochi vise à faciliter l’activation des forfaits appels, SMS et internet des sociétés de téléphonie mobile MTN, Airtel et Azur, installé au Congo.

L’application, est disponible en téléchargement gratuit sur Google Play Store,

Niochi regroupe une longue liste de tous les forfaits des opérateurs.

logo NiochiUn moyen efficace pour l’usager de s’informer sur l’existence d’autres forfaits et des services parfois oubliés tels que consulter son solde, connaître son numéro de téléphone.

L’application a été conçue sur la base des codes USSD des forfaits de tous les opérateurs mobiles. Plus de 50 forfaits qui regroupent les codes USSD des forfaits y ont été installés. L’application n’a pas besoin de connexion internet pour fonctionner et peut être utilisée partout au Congo.

Pour faciliter son utilisation, l’application a conservé les codes couleur des différents opérateurs mobiles pour aider l’utilisateur à vite choisir son opération. Une fois installé dans son téléphone, il ne reste plus qu’à y insérer son numéro de téléphone, choisir un service ou consulter une longue liste de forfaits qui conviennent.

Les développeurs expliquent ne pas avoir consulté les opérateurs de téléphonies mobiles pour mettre au point l’application. « Ces codes sont libres de tous droits. Puisqu’ils sont créés pour les besoins de la population, nous utilisons ces codes. C’est une façon d’aider ces entreprises de télécommunications à vendre encore plus », soutient Prince Youlou, qui a récemment réalisé, avec la plateforme Fongwama, des applications pour lutter contre le paludisme. L’application participe à nourrir cette culture du numérique à travers l’utilisation parfaite de son smartphone. C’est aussi un moyen, soulève- t-on, de contribuer à relever le défi des contenus devant soutenir l’économie numérique dont on parle de plus en plus.

Quentin Loubou

%d blogueurs aiment cette page :