+242 06 695 92 57 infofongwama@gmail.com

Qu’est ce qu’un logiciel ?

Pour comprendre le concept de logiciel libre, vous devez d’abord comprendre ce qu’est un logiciel (ou encore programme ou application).

Du point de vue de l’utilisateur, un logiciel est une application qui répond à l’un de ses besoins (traitement de textes, programme de dessin, jeu…). C’est une suite de petites instructions invisibles pour l’utilisateur, qui forment un tout cohérent.

Ces logiciels ont besoin d’un système d’exploitation pour fonctionner. Le système d’exploitation permet d’accéder aux ressources de la machine (lecteur de disquette, écran, clavier, …). C’est aussi le système d’exploitation qui se charge d’exécuter le logiciel.

Les instructions d’un logiciel sont écrites dans un langage que l’ordinateur peut comprendre, le langage machine (ou langage binaire). En revanche, il est très difficile (voir impossible) à un humain de comprendre ce langage (c’est de plus interdit dans de nombreux pays). La manière la plus courante de créer un logiciel est de l’écrire dans un langage informatique compréhensible par des humains, et ensuite de le traduire vers le langage binaire. Cette traduction est effectuée par un logiciel appelé Compilateur.

Le logiciel dans sa forme compréhensible est appelé code source, et dans sa version en langage machine binaire.

Qu’est-ce qu’un logiciel libre ?

Imaginez que vous vous trouviez dans un restaurant et que vous mangiez un excellent plat. Peut-être aurez-vous l’envie de le cuisiner chez vous pour vos amis ?

C’est impossible, car vous n’avez pas la recette du plat. Vous pouvez toujours le manger dans le restaurant, mais même si vous connaissez le goût, vous ne savez comment le reproduire.

En informatique, c’est la même chose avec un logiciel. Le code source est la recette, le binaire est le plat cuisiné. La plupart des logiciels sont distribués sans leur code source, et il est interdit d’essayer de comprendre leur fonctionnement. Il est interdit de les partager avec vos amis, et il est interdit d’essayer de les modifier pour les adapter à vos besoins.

Un logiciel libre vous garantit plusieurs libertés :
- la liberté de copier le logiciel pour vous ou vos amis

- la liberté de comprendre son fonctionnement si vous le désirez

- la liberté de le modifier et de distribuer vos modifications

La FSF et le projet GNU

Richard Stallman, considéré par tous comme le père des logiciels libres a commencé à penser au logiciel libre lorsqu’il travaillait au laboratoire d’intelligence artificielle au MIT. Le laboratoire possédait une imprimante qui tombait souvent en panne, mais comme les chercheurs avaient le code source du pilote (le pilote est le logiciel qui sert à accéder et à utiliser l’imprimante) de l’imprimante, ils avaient modifié le programme pour que l’imprimante leur envoie un signal à chaque panne.

Un beau jour, le laboratoire achete une nouvelle imprimante de marque Xerox, plus fiable. En revanche, le pilote de l’imprimante n’est pas fourni à la livraison. Richard Stallman entend parler plus tard d’un laboratoire qui possède les sources de ce pilote. S’y rendant, on lui répond que le laboratoire s’était engagé à ne pas diffuser les sources du pilote.

Ressentant ce refus comme une agression, Richard Stallman prend alors conscience du danger de la logique propriétaire.

Richard Stallman décide alors de fonder la Free Software Foundation. Conscient qu’il est impossible d’utiliser un ordinateur sans utiliser de logiciels propriétaires, il initialise le premier projet de la fondation, le projet GNU (GNU est un jeu de mots récursif signifiant GNU’s Not Unix). Ce projet vise à concevoir un système d’exploitation complet et entièrement libre. Ce système sera compatible avec UNIX, mais sera différent. Aujourd’hui ce système existe, et s’appelle GNU/Linux.

Pour valider ce système, une base légale est nécessaire. Cette base légale est la GNU GPL, pour GNU General Public Licence. La GNU GPL est la licence des logiciels libres par excellence. Elle détermine des conditions de distribution qui garantissent les libertés de l’utilisateur. Un programme protégé par la GPL est libre, mais la GPL impose aussi que tout travail dérivé de ce logiciel reste libre.

Source